Nous avons tous été éduqués aux contes de fées : « ils tombèrent amoureux, se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Nous avons beau ne pas nous bercer d’illusions, savoir que près d’un couple sur deux divorce, nous croyons tous à cette histoire idyllique, apprise depuis notre enfance. Il suffit de s’aimer très fort et tout est acquis ensuite.
Mais la vie nous montre le contraire. L’amour n’est jamais acquis et est sans cesse à construire, à faire évoluer, à faire fructifier. Chaque jour, l’amour a besoin de grandir.

C’est la raison pour laquelle, dès que nous ressentons ce sentiment si magique, qui est aussi bien physique, intellectuel que sensuel, nous devrions tout mettre en œuvre pour préserver et enrichir cette expérience exceptionnelle.
Mais, une fois le couple établi, constitué, les obligations routinières, les accidents de la vie, parfois même les obligations familiales, le travail, nous détournent facilement de ce beau rêve de vie.
Les causes qui peuvent mettre à mal cet être si singulier et unique, qu’est le couple d’amour sont nombreuses, sournoises, parfois imprévisibles. Ces difficultés peuvent également provenir souvent du couple dont on a hérité, c’est à dire celui de nos parents respectifs et des modèles familiaux, qui à notre insu, dirigent notre univers affectif.
En général, la crise du couple débute presque toujours par ce que nous connaissons fort bien mais que nous ne parvenons souvent ni à décrire parfaitement, ni surtout à résoudre : cette impuissance dans la communication avec notre conjoint. Nous percevons confusément qu’il y a des ressentis importants que nous voudrions lui dire et nous ne nous y arrivons pas. Il en est de même inversement. La magie des premiers temps a semblé disparaître et les conjoints se sentent impuissants à la faire revivre.

Dans un premier temps, la psychothérapie de couple peut permettre de rétablir ces connexions qui lors des premiers mois de la rencontre nous paraissaient si naturels et qui se sont enfuis. Ensuite, elle peut contribuer à comprendre les éléments extérieurs, présents et passés, qui mettent en danger le couple. Mais aussi, quand plus aucune solution n’est possible, la psychothérapie peut aider à ce que la séparation se passe avec le moins de douleur possible pour chacun.