Arbre à Xaintray 3Une psychothérapie vise à la guérison d’un trouble psychique, relationnel, etc. à l’aide d’un échange avec un thérapeute, lequel s’appuie sur une/plusieurs théories et techniques éprouvées par l’expérience. La psychothérapie a d’abord été orientée essentiellement par la psychanalyse, inventée par Sigmund Freud. Mais d’autres approches sont aujourd’hui développées, que ce soit les thérapies comportementales ou encore l’EMDR (Désensibilisation émotionnelle et retraitement par des mouvements oculaires) particulièrement adaptée aux personnes ayant vécu un stress post-traumatique.

Quelque soit la thérapie choisie, on peut retenir trois points essentiels:

  • Une psychothérapie doit avoir pour objectif, pour le patient, de le conduire vers plus d’autonomie afin d’aller mieux, de résoudre la difficulté pour laquelle il est venu. Aussi, toute thérapie qui induirait plus ou moins une dépendance de la personne vis à vis de son thérapeute est à éviter.
  • Une psychothérapie est un travail à deux. Il ne s’agit pas d’un savoir qu’un thérapeute inculque à son patient, ni d’un silence entre le thérapeute et le patient qui devrait amener ce dernier à s’extérioriser, mais d’un échange dans la bienveillance qui génère une évolution.
  • Une psychothérapie produit ses effets grâce à la relation. Cette relation n’est pas amicale, ni amoureuse, ni fraternelle, ni complice… Mais il s’agit pourtant d’une relation assimilable à toute relation que l’on peut avoir dans sa vie. Le fait de payer son thérapeute et la séance permet de rémunérer un professionnel pour son travail, d’insérer donc cet échange si particulier dans notre univers social. Mais le paiement ne doit pas faire oublier au patient comme à son thérapeute que cette relation est unique et privilégiée. C’est grâce à cette alliance entre le thérapeute et son patient que les conditions d’une vie plus autonome épanouie sont possibles.